dimanche 17 janvier 2016

Le Onze des joueurs suisses du championant de France de football (+ liste).

Le Onze des Suisses du Championnat de France de footall :

 

Le Onze des Suisses du Championnat de France

Coach : Daniel Jeandupeux. Edit 2017 : et Lucien Favre. Favre coach et Jeandupeux, directeur sportif?

 

Une liste des footballeurs suisses du championnat de France :


Almen Abdi (milieu offensif), Le Mans 2009-2010. 13 matches de L1, aucun but. 6 sélections de 2008 à 2009 (en activité).

André "Trello" Abbeglen (inter/ attaquant), FC Sochaux de 1934 à novembre 1938. Champion de France 1935 et 1938 (Vice-champion en 1937). Vainqueur de la Coupe de France en 1937. Meilleur buteur de Première Division en 1935 avec 30 buts inscrits.

Claude "Didi" Andrey (milieu), 26 matches/ 4 buts en D1 avec Mulhouse en 1982-83. 11 matches/ 1 but en D2 avec Grenoble en 1980-1981. 9 sélections de 1976 à 1980 dont 6 lors des années 79, 80.

Pierre Aubin (attaquant), Le Havre 1958-1964 (1959-1962 en D1, le reste en D2).

Umberto Barberis (milieu offensif), AS Monaco 1980-1983. 103 matches/ 28 buts en D1, 13/ 6 en Coupe de France. Champion de France 1982. Désigné meilleur joueur étranger de D1 par France Football en 1981 (ex-aequo avec Szarmach) et en 1982. Auteur, contre Strasbourg, du but du sacre lors de la dernière journée du championnat 1981-1982 (1-0) . Saint-Etienne qui bénéficie de la meilleure différence de but avec une victoire 9-2 face à Metz reste à un point.

Pierre Beetschen, né à Frangy (France). Gardien de but franco-suisse au 87 matches de D1 avec Lyon (périodes 1955-60 et 1961-67). Titulaire en 56-57 et 57-58.

Kurt Bretsch (attaquant). Le manque d'informations récoltées sur ce joueur ne permet pas de dire s'il était simplement Suisse ou Franco-suisse par exemple. Néanmoins il n'aurait disputé (selon le site ASSE-stats) que 2 matches de D1 en 1946-47. Avec Saint-Etienne donc. Toute autre participation au championnat pour le compte d'une autre équipe reste inconnu, ici en tout cas.

Ferdinand Bruhin (milieu). Olympique de Marseille 1933-1939. 91 matches/ 2 buts en D1. 24/ 0 en Coupe. Vainqueur de la Coupe de France en 1935, du Championnat en 1937 et de nouveau de la Coupe en 1938.

Arnaud Bühler (défenseur). FC Sochaux 2005-2006. 12 matches en D1.

Alexandre Bürger ou Burger (milieu offensif). Cannes 1945-1947 Toulouse 1947-1948 (en D1) et Monaco 1948-1950 en D2. Matches et buts en D1 : inconnu. Matches et buts en D2 : 55/ 15.
Aujourd'hui disparu, il fut surnommé "Totoche" selon une personne recherchant des informations sur lui et sa femme, elle aussi disparue.

Ricardo Cabanas (milieu offensif). Hispano-suisse. EA Guingamp d'août à décembre 2003. 17 matches de D1, aucun but. 51 sélections/ 4 buts de 2000 à 2008.

Fabio Celestini (milieu). ES Troyes 2000-2002 puis Olympique de Marseille 2002-2004. 109 matches de D1 (3 buts). 35 sélections/ 2 buts de 1998 à 2008.

Pierre-Albert Chapuisat (défenseur, ancien attaquant). 34 matches et 4 buts avec le Paris FC lors de la saison de D1 1972-1973 (12ème). 34 sélections de 1969 à 1979.

Davide Chiumiento (milieu offensif). Le Mans UC de janvier 2005 à la fin de saison 2005-2006 (prêté par la Juventus). 18 matches (9 titularisations), 1 but en D1. 1 sélection en 2010.

Alexandre Comisetti (milieu offensif, ailier). AJ Auxerroise 1999-2001 pour 40 matches et 4 buts en D1. Le Mans UC 2004-2005 pour 25 matches et 3 buts en D2. 30 sélections/ 4 buts.

Joël Corminboeuf (gardien). RC Strasbourg 1993-1994. 30 matches de D1. 8 sélections.

Michel Decastel (milieu). RC Strasbourg 1979-1981. 73 matches/ 15 buts en D1, 11/ 2 en Coupe et 5/ 2 en Coupe d'Europe des Clubs Champions.

Innocent Emeghara (attaquant), Lorient 2011-2012 (+ 1 match début 2012-2013). 28 matches/ 5 buts en L1. 9 sélections/ aucun but. Né à Lajos, Nigéria et naturalisé suisse.

Norbert Eschmann né à Besançon (Attaquant, ailier, milieu offensif), binational. Red Star 1954-1955 (en D2), Olympique de Marseille 1958-1960 (saison 1959-1960 en D2), Stade Français 1960-1963. 129 matches/ 36 buts en D1. 67/ 20 en D2. 15 sélections, 3 buts en sélection (Coupes du monde 1954 et 1962).

Julián Esteban (attaquant). Stade Rennais 2006-2009. Joua peu. 1 but en L1 et un but en Coupe.

Jacques "Jacky" Fatton (attaquant, avant-centre, inter, "faux-ailier gauche"). Olympique Lyonnais 1954-1957. 83 matches/ 33 buts en D1, 12 matches/ 6 buts en Coupe de France.

Lucien Favre (milieu droit). Toulouse FC 1983-1984. 35 matches/ 7 buts en D1. 24 fois international.

Gélson Fernandes, né au Cap-vert (milieu). AS Saint-Etienne 2009-2010. Stade Rennais depuis 2014. 82 matches/ 1 but de L1 et 53 sél./ 2 buts à ce jour (international depuis 2007).

Alexander Frei (attaquant, avant-centre) du Stade Rennais de Janvier 2003 à Mai-Juin 2006. 100 matches et 48 buts en L1. Meilleur buteur de L1 en 2005 avec 20 unités. 20 buts en 2003-2004 également (2ème au classement des buteurs derrière Djibrill Cissé). 42 buts en 86 sélections de 2001 à 2011 (meilleur buteur de l'histoire de l'Equipe nationale suisse).

Michael Frey (attaquant), Lille OSC depuis 2014. 15 matches/ 2 buts en D1. International espoirs.

Alessandro Frigerio "Mucho" (attaquant). Le Havre AC 1937-1939 en D2 (19 buts, champion) puis en D1 (16 buts). De nationalité colombienne et Suisse (né à Bogota). 10 sélections/ 1 but.

Philippe Fuchs (milieu). AS Saint-Etienne 1939 et après-guerre. Et possiblement Lyon. Manque de données précises.

Alain Geiger (défenseur, libéro). AS Saint-Etienne 1988-1990. 70 matches de D1, 2 buts. 112 sélections (2ème), 5 buts de 1980 à 1996.

Gaétano Giallanza (avant-centre). 12 matches/ 2 buts pour le FC Nantes en D1 (1997-1998).

Albert Gougain (milieu). Binational (Fra-Sui.). FC Sochaux 1933-36 et 37-38. Red Star 36-67. Colmar (en D2) 38-39. Champion de France 1935 (Sochaux champion en 1938 mais Gougain ne prit part qu'à 2 matches, soit moins des 5 minimum pour être déclaré champion). 65 matches en D1 et 27 en D2. Aucun but. Débuta à l'Urania Genève.

Marco Grassi (attaquant, avant-centre). Rennes 1994-1996, Monaco 1996-1997, Cannes 1997-1998, Lyon 1998-1999. Et Nice 1999-2000 en D2. 109 matches/ 38 buts en D1 avec un record de 15 buts sur une saison, pour sa première saison rennaise , 11 la saison suivante puis 0 avec Monaco. Reste 12 : 6 pour Cannes et 6 pour Lyon. 31 sélections/ 3 buts de 1993 à 1998.

Stéphane Grichting (défenseur). 253 matches de L1 pour l'AJ Auxerroise de 2002 à 2012 (1 but). 45 sélections de 2004 à 2011 (1 but).

Daniel Gygax (attaquant, milieu offensif, ailier). Lille OSC 2005-2006, Lille puis FC Metz (L2) en 2006-2007 et Metz (L1) 2007-2008. 49 matches/ 6 buts en L1. 9 matches/ 3 buts en L2. Champion de L2 2007. 35 sélections/ 5 buts de 2004 à 2008.

Bernt Haas (défenseur), SC Bastia de janvier à juin 2005 en L1. Puis en 2005-2006 en L2. 4 matches de L1, 16 de L2 (1 but). 36 sélections/ 3 buts de 1996 à 2005.

Alfred Jaeck orthographié également Jäck (attaquant), Excelsior Roubaix 1935-1936, Olympique Lillois 1936-1937. Puis Mulhouse en D2 en 1938 et 1939. 28 sélections, 2 buts de 1931 à 1936 (présent au mondial 1934).

Daniel Jeandupeux (attaquant). FC Girondins de Bordeaux 1975-1978, Bordeaux B 78-79 (après une grave blessure). 74 matches/ 25 buts en D1. 34 sélection/ 2 buts de 1971 à 1979.
Entraineur de Toulouse de 1983 à 1986 (puis brièvement de Pluvigner). De Caen de 1989 à 1994, de Strasbourg saison 1994-1995, de Caen à nouveau en 97-98, du Mans de 2003 à 2005, et en 2009.
Entraîeur de l'année 1991 France Football.

Edmond Kramer (ailier droit). SO Montpellier 1927-1930, SC Nîmes 1932-1933, Nice 1933-1934 puis Villeurbanne, Amiens, Alès jusqu'en 1939. 10 sélections/ 1 but. Du groupe qui récolta la médaille d'argent aux J.O de 1924 (ne joua pas en finale).

Jean-Pierre La Placa (attaquant). 1 match avec Toulouse en 1998.

Stephan Lichtsteiner (défenseur ou milieu latéral), Lille OSC 2005-2008. 89 matches/ 5 buts en L1.

Johann Lonfat (milieu). FC Sochaux de la saison 2002-2003 à Décembre 2005. 95 matches de L1, 1 but. Finaliste de la Coupe de la Ligue en 2003 puis vainqueur en 2004. 24 sélections/ 1 but de 1997 à 2004.

Badile Lubamba (défenseur). Troyes 2002-2003 (arrivé au mercato d'hiver de la saison 2001-2002). 6 matches en L1.

Jean-Claude Milani (gardien). FC Nantes 1988-1990 (prêté à Neuchâtel en 1989). 4 matches de D1. International olympique.

Patrick Müller (défenseur). Olympique Lyonnais 2000-2004 puis de janvier 2006 à 2008. AS Monaco 2008-2010. (joua extrêmement peu de 2007 à 2010). Vainqueur de la Coupe de la Ligue 2001, puis 5 fois champion de France (2002, 2003, 2004, 2007, 2008). 161 matches de L1 (3 buts). 89 sélections/ 3 buts de 1998 à 2008.

Christophe Ohrel (milieu, milieu latéral). Stade Rennais 1994-1995, AS Saint-Etienne 1995-1996. 69 matches de D1, 2 buts. 56 sélections/ 6 buts de 1991 à 1997.

Raimondo Ponte (milieu, attaquant). S.E.C Bastia 1981-1982. 29 matches/ 3 buts en D1. 34 sélections/ 2 buts de 1978 à 1984.

Philippe Pottier (attaquant). Stade Français 1961-1966. SCO d'Angers 1965-1967. 150 matches/ 44 buts en D1. 16 sélections/ 1 but.

Joseph Rich II (défenseur). AS Saint-Etienne 1938-1947, FC Nancy 1947-1948, Toulon (D2) 1948-1949. International. Vice-champion de D1 1946, Finaliste de Coupe 1941, Vice-champion de D2 1938. International.

Joseph Richi (attaquant). AS Saint-Etienne 1936-1943, 1945-1947. 27 matches/ 2 buts en D1, 60/ 5 en D2.

Alain Rochat (défenseur, milieu). Stade Rennais 2005-2006. 9 matches de L1. 1 sélection.

Jean-Pierre Rochat (milieu offensif, ailier gauche). Alès 1946-1952. 1 saison en D1 et 5 en D2. 3 sélections.

Gustavo Schlegel (gardien), Le Havre AC 1937-1939 (1938-1939 en d1). 10 sélections.

Jacques Spagnoli (attaquant). Olympique Lillois 1937-1938. 8 sélections.

Nestor Gabriel Subiat (attaquant). Argentin devenu Suisse. FC Mulhouse 1984-1989, RC Strasbourg 1990, FC Mulhouse 1990-1992 et AS Saint-Etienne 1998-2000. Champion de D2 1999. Joua plus tard à Orange et à Carpentras. 15/ 2 en D1, 14/ 2 en barrages D1, 2/ 0 en Finale D2, 193/ 67 en D2, 21/ 6 en Coupe. 15 sélections/ 6 buts de 1994 à 1996 (3 apparitions au Mondial 1994).
Fils de Nestor Gilberto Subiat qui fut joueur du FC Mulhouse de 1973 à 1979, principalement en D2 voire en D3.

Jean Tamini (attaquant). FC Lyon 1939-1940. AS Saint-Etienne 1940-1941, FC Lyon 1941-1943, 1944-1945, AS Saint-Etienne 1950-1952. 20 sélections/ 3 buts de 1946 à 1950 (Coupe du Monde 1950).

Quelques autres binationaux franco-suisses :

Maxime Lehmann (demi-gauche, défenseur). Stade Français 1928-1929, FC Sochaux 1929-1938. Joua 2 fois pour la France de 35 à 36. Champion en 1935 et 1938, vainqueur de la Coupe en 37. 149 matches de D1.

Roger Pasquini (attaquant). AS Saint-Etienne 1935-1939, 1940-1941 et 1946-1947. 48 matches/ 15 buts en D1, 75/ 35 en D2, 21/ 13 en Coupe de France, et 14/ 6 en Championnat de Guerre. Premier buteur de l'histoire de l'ASSE en Première Division (face à Five-Lille après quelques secondes de jeu http://toutsurlasse.free.fr/joueurs/anciens/pasquini.htm).

Frank Séchehaye (gardien), Club Français 1929-1931. Vainqueur de la Coupe de France 1931. 37 sélections de 1927 à 1935 (quarts-de-finale Coupe du Monde 1934).

Walter Weiler (défenseur), Le Havre AC 1923-1926. 24 sélections/ 4 buts (quart-de-finaliste à la Coupe du Monde 1934).

Aujourd'hui, le Montpellier-Hérault SC dispose de deux joueurs suisses dans son effectif : Dylan Gissi et Sébastien Wüthrich, un attaquant et un milieu offensif qui comptent un match de L1 chacun (aucun but).

Deux joueurs d'avant le Championnat de France de Première Division :

L'alors célèbre Robert Pache (attaquant), C.A Paris 1919-1920 et son équipier Ivan Dreyfus, tous deux vainqueur de la Coupe de France en 1920 et tous deux médaillés d'argent aux Jeux Olympiques de Paris de 1924 (Uruguay médaille d'or).

Du reste, de nombreux autres footballeurs hélvètes ont évolué en Deuxième Division comme à l'Union Sportive Suisse de Paris, tel un certain Aeby, qui pourrait être Ermmano Aebi (Inter Milan 1910-1922), naturalisé Italien. Ou bien dans les championnats d'avant la D1, avant la saison 1932-1933 (Liste ici : http://www.rsssf.com/players/zwit-players-in-fr.html).

Enfin, notons que le fameux joueur international français puis entraîneur Roger Courtois était d'origine suisse.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire