mercredi 11 mai 2016

Les Polonais de l' AJ Auxerre

Le onze de l'histoire des joueurs polonais de l'Association Jeunesse Auxerroise :

Le Onze des Polonais de l'AJA
A disposition : l'attaquant Zgutczynski (si jamais "ça lui prendrais" finalement de marquer des buts).

Une sélection qui se fait d'elle même tant les signatures de Wlodarczyk (Piotr), Oziemczuk, Hajduczek, Szczepaniak, Rys dans les années 2000 et juste avant le nouveau millénaire celle de Kuzba, furent loin d'être probantes avec pour la majorité de ces joueurs-ci, aucune apparition en Ligue 1.
Ce qui n'enlève rien à la valeur du 11 titulaire dont le mondialiste 74, 78 et 82 Andrej Szarmach est évidemment la figure de proue, lui qui découvit la D1 en même tant que l'AJ Auxerre, fut second au classement des buteurs de D1 et désigné meilleur étranger du championnat de France de D1 par deux fois, en 1981 et 82 (à chaque fois ex-aequo avec le Suisse Barberis, qui figure dans notre onze des joueurs helvètes passés par le championnat de France, en ce qui concerne cette dernière distinction honorifique). Il reste surtout le meilleur buteur du club bourguignon dans l'élite avec 94 buts ainsi que toutes compétitions confondues avec un total tout rond de 100 unités. Impressionnant. Auxerrois de 1980 à 1985, il fera par la suite, s'il on peut dire,  les beaux jours de Guingamp jusqu'en 87 puis de Clermont jusqu'en 89 à l'étage inférieur, dans le championnat de division 2.

ARCHIVES VIDEOS : 

Szarmach pose son baluchon à Auxerre :

Pour sa dernière saison dans l'équipe à Guy Roux, Szarmach participe au premiers matchs européens de l'AJA. C'était en Coupe de L'UEFA face au Sporting de Lisbonne. Avec un doublé au Stade de l'Abbé-Deschamps au match retour, le buteur originaire de Gdansk offre une prolongation à son équipe :


 Mais le Sporting reviendra au score et se qualifiera.

Après une dernière dizaine de buts inscrits en D1, direction la Bretagne, Guingamp et la D2 pour une honorable fin de carrière : 


Guingamp atteint mais s'arrête aux matchs de barrages D1 en 85-86, saison durant laquelle Szarmach n'inscrit pas moins de 26 buts. Pas assez pour terminer meilleur buteur encore une fois, mais quel apport près des buts et à la conclusion ! Dommage qu'il n'ait pas pu peser d'avantage en barrages (élimination en quarts par Alès sur le score sec de 3 à 0) mais sans lui et malgré une bonne dynamique depuis quelques années, probablement que le club de Noël Le Graët n'aurait pas enregistré de tels résultas en championnat.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire